Actualités

Concilier demande d’énergie et protection du capital naturel – Annales des Mines juillet 2019

” De tout temps, le prélèvement sur la ressource forestière a constitué une menace sur les espaces naturels et sur leur diversité biologique. L’énergie bois est probablement la première à avoir été utilisée par l’homme, après le soleil, mais elle offre un faible rendement. Elle doit être réservée à des unités de proximité. Représentant 4 % de l’énergie produite en métropole, son potentiel est de si faible enjeu que la question de l’avenir forestier ne saurait se réduire à une discussion sur la ressource énergétique. Le bois n’est pas uniquement un matériau énergie ! C’est un matériau dont on détermine la destination selon l’époque et le besoin. Pour assurer les approvisionnements matière tout en préservant le capital naturel, la bonne solution passe par la multifonctionnalité : maintenir la biodiversité, préserver les sols, mieux stocker le carbone dans le sol comme dans la biomasse, assurer la bonne gestion de l’approvisionnement en eau, produire en premier lieu du bois d’œuvre, puis du bois de chauffage. Ce modèle de gestion existe ; il est en outre parfaitement rentable.” Retrouvez l’article de M. Pascal Yvon dans la revue Responsabilité et Environnement des Annales des Mines http://www.annales.org/re/2019/resumes/juillet/11-re-resum-FR-AN-juillet-2019.html#11FR    

Obtention du Label Solar Impulse Efficient Solution

Carbon Forest est un des membres fondateurs de la World Alliance for Efficient Solution. Basée à Lausanne et fondée par Bertrand Piccard, cette fondation oeuvre à identifier des processus et solutions durables et efficientes en énergie. Ce jeudi 27 juin, notre méthode a été validée et a obtenu le label Solar Impulse après la verification d’experts dans le domaine. La méthode fait officiellement partie du catalogue des solutions les plus vertueuses en matière de durabilité et efficience énergétique qui sont mises en avant par la fondation.  

Remise de certificat – Bureau Veritas

De gauche à droite : Pascal Yvon, Pierre Fillon (ACO) et Jacques Matillon (Bureau Veritas) Lors de la 87ème édition des 24 Heures du Mans, Bureau Veritas a remis le certificat de contrôle de la méthode. Monsieur Jacques Matillon, directeur général de Bureau Veritas ainsi que Pierre Fillon, président de l’Automobile Clubs de l’Ouest étaient présents pour l’événement.

Radio Alpes Mancelles – Agri-environnement

Si chaque activité émet des gaz à effet de serre, il est aujourd’hui possible de compenser notre empreinte carbone, CARBON FOREST absorbe le CO 2 des 24 Heures du Mans, Mr Pascal YVON nous présente cette société de forestiers, une empreinte positive sur notre environnement.

Les Nouvelles de Sablé

Carbon Forest permet à l’ACO de compenser le carbone des 24 Heures du MansCarbon Forest compense les émissions de carbone. A sa tête six forestiers dont le Sabolien Hubert Guillais. Parmis les clients : l’ACO qui compense le carbone émis par les voitures des 24 Heures Du Mans.

Carbon Forest absorbe le CO2 des 24 Heures

L’ACO a signé un contrat de trois ans et achète chaque année 1 000 tonnes de carbone à cette société des forestiers, pour compenser les émissions lors de la compétition.

Green Week 2019

Nous tenons à remercier la Commission Européenne pour nous avoir reçus à la Green Week. Cette semaine à Bruxelles nous a donné une plateforme pour présenter et échanger sur les effets de notre méthode avec des professionnels et experts en environnement.

Ils vendent le carbone en forêt

Implantée en Sarthe, à La Bosse, la société Carbon Forest permet aux entreprises, notamment, d’agir en faveur de l’environnement en compensant leur empreinte carbone. Vendre du carbone stocké dans le sol des forêts : ce qui, au départ, pourrait faire croire à un poisson d’avril, est en fait une affaire très sérieuse. Et prometteuse pour l’avenir.

L’ACO court contre les émissions carbones aux 24 Heures du Mans

Une première mondiale a eu lieu ces 16 et 17 juin 2018. L’ACO va offrir aux 60 concurrents qui disputent la 86e édition des 24 Heures du Mans, de compenser leurs émissions de CO2 pendant l’épreuve. Grâce à son tout nouveau partenariat avec Carbon Forest+, l’ACO va contribuer au stockage du Carbone dans le sol de façon durable. Une démarche responsable et engagée.