Actualités

Plantation d’arbres : explication d’un faux-semblant

Plantation d’arbres : explication d’un faux-semblant

Vous avez probablement entendu dire une connaissance, une entreprise ou même un pays dire qu’il agissait en faveur de la nature en plantant des arbres. Pourtant, lorsque l’on creuse la question, on s’aperçoit que les arbres nouvellement plantés, ont une empreinte carbone élevée en sortant de pépinière, et qu’ils sont ensuite souvent laissés à l’abandon ou brûlés quelque douzaine d’années après, relâchant alors du carbone dans l’atmosphère. La plantation d’arbres n’est donc pas à coup sûr un facteur de réduction du CO2 dans l’atmosphère.C’est même fréquemment un facteur de réduction de la bio-diversité Il est plus que nécessaire de s’investir dans des process multifonctionnels, aussi efficients pour la bio-diversité, la purification de l’eau et la qualité de la vie, que pour l’amélioration des sols et l’augmentation de leur teneur en carbone. C’est justement tout l’enjeu du PROGRAMME CARBON FOREST+.

Nous en voulons pour preuve que le 11 novembre 2019, la Turquie plantait  plus de 11 millions de sapins dans le cadre d’une « reforestation nationale » et ce, contre les mises en garde des experts. Quel est le bilan? dès janvier 2020, près de 90% des arbres plantés seraient déjà morts. Dans la même lignée, un article du Guardian paru le 10 mars 2020 rapporte les résultats de nouvelles études qui montrent que les plantations d’arbres en Grande-Bretagne sont un leurre. En effet, près de la moitié sont récoltés 15 ans après leur plantation, et pour certains brûlés, relâchant alors du carbone dans l’atmosphère. Nous savons désormais que la plantation d’arbres à la suite d’une coupe rase n’est pas la meilleure des solutions effectives et qu’elle entâche d’ailleurs souvent l’environnement. Le modèle que nous prônons est un système durable, qui se fixe sur le rythme naturel de la biodiversité. Véritable parangon de l’avenir forestier, la sylviculture à couvert continu ne comporte que des avantages ; écouter la nature se transformer permet de développer la biodiversité et le fait de ne pas planter des arbres contribuent à stocker durablement du carbone dans le sol, qui participe à l’amélioration de l’écosystème. Nous sommes à l’heure d’un véritable tournant dans notre appréhension de la nature et CARBON FOREST + s’évertue à proposer une alternative efficiente et concrète à la tendance de la plantation des arbres.